Animal à Bord est un blog regroupant les dernières actualités sur les animaux.
Non classé

À la rencontre du lycaon : le marathonien d’Afrique

Le lycaon nous transporte vers le grand continent qu’est l’Afrique. Ce canidé que les Africains appellent « Wild Dog » n’a pas failli à son pseudonyme, car il a de fortes similitudes physiques avec le chien, mais il est considéré comme l’un des plus grands prédateurs dans les milieux hostiles de la savane. Le lycaon pèse entre 20 et 35 kg avec une taille moyenne de 70 centimètres, pouvant atteindre les 110 centimètres. Il se caractérise par un pelage jaune virant au marron sur lequel sont imprimées des taches noires irrégulières, toutefois, chaque individu possède sa propre robe, différente d’un spécimen à un autre. On le reconnaît par sa queue à moitié noire et blanche.

Vivant dans les steppes et dans les savanes d’Afrique subsaharienne, d’Afrique centrale et d’Afrique australe, le lycaon est très reconnu pour ses prouesses en chasse. Malgré sa taille moyenne, le lycaon est un prédateur redoutable puisque ses proies sont constituées de grands gibiers tels que les antilopes, les gazelles, les gnous, les zèbres et les empalas. Avec une longévité estimée entre 10 et 12 ans, le lycaon est un canidé robuste, et en étant carnivore, ses muscles sont bien bâtis.

Le lycaon, ses spécificités et ses habitudes

Le lycaon est un cousin du chien et un proche du loup, seulement, il ne jappe pas et ne hurle pas non plus. Très réputé pour son endurance, le lycaon est un parfait marathonien puisqu’il ne lâche pas sa proie sans s’essouffler pendant une bonne heure, et ce, avec une vitesse impressionnante et régulière de 25 km/ heure, il arrive à faire plus de 50 km par jour. Le lycaon est le seul canidé à ne posséder que quatre orteils, une particularité à laquelle les chercheurs attribuent cette grande capacité en course. En grand chasseur averti, le lycaon détient le record en traque puisqu’il réussit son coup avec 8 proies sur 10 et qu’il dépasse largement la capacité du lion ou du tigre du Bengale.

Vivant en meute au nombre de 7 ou 8 jusqu’à 40 individus dans une seule troupe, les lycaons sont solidaires entre eux. Les lycaons qui atteignent un certain âge et ceux qui présentent une faiblesse sont nourris par leurs pairs et à la tête d’une meute se trouve un couple. Théoriquement, c’est le couple dominant qui est habilité à se reproduire. Le lycaon entame sa vie sexuelle à partir de 12 à 18 mois. La gestation dure environ entre 60 et 80 jours et une portée peut faire 2 à 20 petits. Une femelle peut avoir une gestation une fois par an.

Le lycaon, une espèce à suivre de près

Actuellement, on ne recense plus que quelque 5000 individus répartis dans les savanes et les plaines africaines. Le lycaon est une espèce qui connaît un déclin et s’inscrit dans la liste des faunes en voie de disparition. Cet animal sauvage fait l’objet de massacre puisque les fermiers et les éleveurs le considèrent comme ennemi. L’urbanisation est aussi la cause principale de la diminution du nombre des lycaons, car leurs déplacements sont compromis par les voies routières.

Une des plus grandes raisons de son extinction est la distension des prairies dans les milieux qui leur sont réservés. Le lycaon est sujet à des maladies infectieuses, notamment la maladie de Carré, beaucoup ont péri à cause de ce virus. Plusieurs organismes orientent leur lutte vers la préservation de son milieu naturel et les suivent de près grâce au dispositif du collier radio-émetteur.

Mieux connaître le lycaon autrement

Bien que le lycaon soit une espèce en voie de disparition, grands et enfants ont toujours l’occasion de le voir. Des infrastructures, proches de son biotope, sont installées dans des lieux préservés, en l’occurrence un parc zoologique. Afin d’en savoir plus sur ce canidé, il est possible de l’observer dans ses déplacements et dans son quotidien en toute sécurité.

Rien qu’avec un pareil nom, la curiosité est à son comble !